LARHA: Laboratoire de Recherche sur les Humanités - René d'Anjou

Direction

Directeur : M. Nasser Michaëlene Gabryel 

Secrétaire général: M. Franck Edery

Secrétaire général adjoint en charge de l’Afrique: M. Robert Mandjombé 

Responsables pôle linguistique: M. Patrick Le Besco / M. Mohammed Jadir 

Responsable pôle Art plastique, Ecriture et Imaginaire: Mme Sepideh Parsapajouh/M. Abderahmane Janati

Notre projet

Notre projet est lié à la francophonie, le français est la plus riche des langues romanes: les langues romanes ont pour racine commune la Méditerranée et les cultures de l’Antiquité : que ce soit le français, l’espagnol, l’Italien ou le portugais il s’agit de promouvoir le multilinguisme et le développement de la francophonie qui peuvent faire pièce à l’influence du globish qui rappelons le, n’est pas une langue vernaculaire, mais une sorte volapük fondé sur des éléments d’anglais).

Une approche pluridisciplinaire

Une approche pluridisciplinaire : Par l’entremise du LAHRA Nous prônons une démarche inverse de celle pratiquée par exemple dans les études décoloniales où, pour des raisons de positionnement politique, les chercheurs refusent la confrontation et se replient sur eux-mêmes. Nous faisons nôtre cette phrase d’André Haudricourt « N’importe quel objet, si vous l’étudiez correctement, toute la société vient avec » (dans cette perspective l’étude des romans de Chrétien de Troyes, pour prendre un exemple caractéristique, débouche sur l’analyse de l’émergence de l’amour courtois, sur les techniques de combat de l’époque, sur l’histoire du français, le dialecte champenois qui est celui de l’auteur etc.).

A ce titre notre démarche vise à développer quatre types d’axes:

L'axe historique

L’ambition scientifique du LAHRA, à partir de cette dimension, vise à comprendre les  événements historiques (événements, processus, conjonctures) qui ont eu lieu pendant les époques médiévales et  modernes afin de revoir notre vision du temps présent, mais avec un savoir conscient de la relation étroite entre l’histoire politique, l’histoire culturelle et l’histoire militaire ; ces dimensions ne sauraient être séparées de manière trop limitative. Le LAHRA  se propose de travailler sur le temps long :  l’histoire médiévale et l’histoire moderne (du Xème au XIXème siècle). A ce titre, le laboratoire ambitionne de réfléchir, et de relancer l’intérêt consacré à des domaines souvent trop souvent négligés que sont l’histoire militaire et l’histoire culturelle. Il convient, à cet égard, d’étudier les langues des provinces sous l’Ancien Régime jusqu’à l’installation de la IIIème République ; d’étudier l’évolution politique, géopolitique et militaire de l’Art militaire notamment sous les rois des dynasties Bourbons et Valois (1328-1830). Nous ambitionnons également d’engager des recherches sur l’ histoire littéraire en lien  avec des chercheurs associés étranger en axant sur les dimensions méditerranéennes et francophones de la vie et de l’histoire littéraire.

Ainsi, l’historien, dans notre vision de la recherche, déploie sa capacité d’utiliser de façon rigoureuse et  précise les connaissances acquises dans différents contextes, en vue de comprendre l’Histoire, son évolution, ainsi que les attitudes des acteurs historiques face aux événements à la fois politiques, culturels, et militaires.

L’axe arts plastiques et écritures alternatives

l’Art et les écritures alternatives dans le cadre de l’approche pluridisciplinaire, il s’agira de relaier recherche sur les arts et les formes d’écritures (fonction, théâtre, roman, ethnographique). Avec une attention sur le rôle des mediums ( texte, image et son) autour des enjeux narratifs et la manière que nous avons de développer des modes spécifiques d’écriture.

L’axe socio-anthropologie des imaginaires

cet axe est orienté sur la notion d’imaginaire , notion clef dans les enjeux de l’anthropologie et de l’analyse des cadres symboliques d’un ordre social , il s’agit de prendre aux sérieux les différentes dimensions de l’activité humaine dans leurs aspects  symboliques, cognitifs et culturels.

L’axe linguistique

L’ambition scientifique du LAHRA, à partir de cette dimension linguistique et ethnolinguistique a une place particulière avec des fonds spécifiques dédiés. Nous avons déjà créé le fonds Le Besco, qui est consacré à l’étude des états parlés du breton, du yiddish, du franco-provençal, de l’allemand, etc.. Nous proposerons une réflexion ambitieuse sur les enjeux des héritages linguistiques et du rôle de la traduction dans l’histoire culturelle et linguistique de la méditerranée.

Axes de recherche proposés

  • Histoire de la philosophie politique médiévale
  • Histoire militaire et Art de la Guerre
  • Études ethno-linguistiques
  • Histoire culturelle
  • Histoire politique des dynasties et des monarchies européennes
  • Sociologie historique de l’époque médiévale et de l’époque moderne
  • Circulation des élites politiques et idéologiques
  • Histoire des idées